Contraction / Essai

Cet exercice concerne uniquement les séries technologiques, qui ont le choix entre le commentaire et la contraction de texte suivie d’un essai.

A l’écrit, le commentaire de texte pour les séries technologiques ne peut porter que sur l’un des trois objets d’étude: récit, poésie ou théâtre. La littérature d’idées est destinée à l’exercice Contraction / Essai, qui porte donc obligatoirement sur ce chapitre.

C’est une épreuve en deux parties, notées chacune sur 10. Vous avez 4 heures (coefficient 5).

Le sujet comporte un texte argumentatif d’environ 1000 mots.

La contraction de texte

Elle est notée sur 10.

Il faut résumer le texte au quart de sa longueur, soit environ 250 mots. Une marge de plus ou moins 10% est tolérée. Le nombre exact de mots du texte, et de mots attendus dans le résumé est précisé sur le sujet.

Vous devrez indiquer le nombre total de mots de votre texte à la fin, et mettre un chiffre tous les 50 mots.

Il faut:
  • Respecter la structure du texte d’origine: le résumé doit comporter le même nombre de paragraphes (n’oubliez pas les alinéas!).
  • Reprendre la même énonciation: JE, ou IL, ou NOUS par exemple, comme dans le texte d’origine (ne pas prendre de distance en écrivant: « l’auteur dit… » par exemple. Vous devez écrire comme si vous étiez lui).
  • Bien restituer les arguments dans le même ordre, sans les changer ni donner votre avis.
  • Conserver l’articulation logique du texte.
  • Reformuler sans reprendre les phrases ou les expressions du texte, sauf pour les mots clés. Utiliser le plus possible des synonymes.
  • Faire attention au sens du texte pour ne pas le modifier, veiller à la syntaxe, au vocabulaire, à l’orthographe, qui sont aussi évalués.
Conseils de méthode:
  • Commencez par lire une première fois le texte pour être sûr de le comprendre.
  • Soulignez tout ce qui est important et doit être reformulé: thèse, principaux arguments…
  • Repérez les connecteurs logiques pour reconstituer le même enchaînement des idées dans le résumé.
  • Eliminez les détails, les exemples, les longueurs, ce qui se répète. Ne gardez que l’essentiel. N’hésitez pas à barrer sur le texte.
  • Procédez paragraphe par paragraphe, en conservant leur proportion (un paragraphe plus long doit donner lieu à un résumé plus long).
  • N’oubliez pas de vous relire pour être sûr de bien dire la même chose que le texte d’origine (et pour l’orthographe!).

L’essai

Il est noté sur 10.

C’est une sorte de dissertation, dans un format un peu plus réduit.

Le sujet est une question qui part de la thématique développée dans le texte. Vous devez y répondre en faisant un plan (2 parties de 2 paragraphes chacune). Dans chaque paragraphe, vous développez votre idée (3-4 lignes), puis vous citez une oeuvre pour l’illustrer (titre et auteur), et vous expliquez bien en quoi cet exemple répond à la question du sujet. Vous devez obligatoirement vous appuyer une fois sur l’oeuvre au programme.

Vous faites d’abord une introduction: amorce, explication du thème développé, question posée dans le sujet, annonce du plan.

Vous devez défendre d’abord la thèse (c’est-à-dire répondre OUI à la question qui vous est posée), en développant deux arguments dans deux paragraphes. Dans chacun des deux paragraphes, vous devez vous appuyer sur un exemple précis et expliqué, de préférence littéraire (un texte étudié en cours).

Ensuite, vous développez l’antithèse (ou vous répondez NON, ou PAS TOUJOURS à la question), en développant à nouveau deux arguments dans deux paragraphes. Dans chacun des deux paragraphes, vous devez vous appuyer sur un exemple précis et expliqué, de préférence littéraire (un texte étudié en cours).

Vous faites une conclusion: une phrase pour résumer chacune des grandes parties, et une réponse claire à la question posée.

Attention à la mise en page et aux alinéas. Il faut passer une ligne après l’introduction, et après chacune des grandes parties pour qu’on voie bien le plan.

Vous trouverez des exemples possibles d’oeuvres à citer dans : Oeuvres à citer dans une dissertation ou un essai.