Mouvements littéraires

*Ne pas confondre genres, registres et mouvements littéraires.

  • Le genre est la catégorie à laquelle le texte appartient: roman, théâtre, poésie, littérature d’idées…
  • Le registre correspond au contenu et à l’effet produit sur le lecteur: tragique, lyrique… (voir à l’onglet « registres »)
  • Le mouvement littéraire, contrairement aux deux autres, dépend de la date du texte: c’est l’ancrage historique du texte. Mais beaucoup de textes et d’auteurs n’appartiennent à aucun mouvement, et la date seule ne suffit pas. C’est une source d’erreurs importante: sur un texte ou un auteur inconnu, mieux vaut s’abstenir!

Principaux mouvements littéraires et culturels

Pourquoi « culturels »? Parce qu’on les retrouve aussi dans les arts (peinture, sculpture, architecture…)

  • XVIe siècle: la Renaissance (redécouverte de l’antiquité), l’Humanisme (intérêt pour l’homme, qu’on place au centre).
  • XVIIe siècle: le Classicisme (rigueur, imitation de l’antiquité), le Baroque (surcharge, exubérance, goût pour l’illusion)
  • XVIIIe siècle: les Lumières (philosophes, découvertes, ouverture d’esprit, lutte contre l’obscurantisme religieux, les injustices et inégalités), le Libertinage (liberté de moeurs)
  • XIXe siècle: le Romantisme (interrogations sur soi, mal de vivre, exaltation des sentiments), le Réalisme (montrer la réalité telle qu’elle est, sans chercher à l’embellir), le Symbolisme (textes à clés, obscurs)
  • XXe siècle: le Nouveau Roman (refus des codes du roman et remise en question de la notion de personnage), l’Absurde (surtout au théâtre: réflexion sur la vie, refus des codes du théâtre et de l’illusion théâtrale).